Go to content Go to main navigation

La Chanson de Timouk

Partition et matériel

Guillaume CONNESSON Yun Sun

Details

Instrument family Orchestra
Catalog classifications Methods
Instrument nomenclature récitant et ensemble instrumental ou orchestre (version ensemble instrumental : clarinette, violon, violoncelle, piano et percussion / version orchestrale : 2.2.2.2 - 2.2.2.0 - perc et cordes)
Total duration 00:40:00
Publisher Éditions Billaudot
Cotage GB8936 O
  • Main visual

Description

Texte de Yun Sun Limet.

Version trilingue (français, allemand et anglais) :
Übersetzung: Anja Kootz
Translation: Anne de Fornel

Timouk, est un conte musical créé à la demande de la pianiste Claire-Marie Le Guay, marraine de l’association La Clé de Phare. Elle a souhaité voir naître une œuvre dans laquelle « le texte et la musique se répondent sans que l’un prenne le pas sur l’autre, et où la musique aurait force de voix, là où les mots s’arrêtent ».

Pour Yun Sun Limet, « la question du silence et de la parole a été centrale. La musique est comme une mise en valeur du silence, mais aussi une autre forme de « parole » qui peut passer par elle. En Coréen, « Timouk » signifie : silence.

A son réveil, le jeune prince Timouk s’étonne de ne trouver personne dans le château. Un merle moqueur lui explique que ses parents sont partis à la guerre et qu’ils ne reviendront peut-être pas. Furieux, Timouk lui lance des pierres et subit du même coup un mauvais sort : il perd la parole et pousse les portes d’un autre monde, pour découvrir une drôle de machine, un tigre magnifique et un gardien de parc qui joue du piano…