Aller au contenu Aller à la navigation principale

Six préludes

Claude DEBUSSY Arrangement de Alain LOUVIER

Détails

Famille instrumentale Musique de Chambre
Classifications catalogue Quatuors
Nomenclature instrument Flûte et trio à cordes
Durée totale 00:18:30
Éditeur Éditions Billaudot
Collection Ensemble HÉLIOS
Cotage GB10069
Nb. total de pages 64
Cycle / Niveau Concert
Public concerné Adultes
Année copyright 2021

Description

Pour l'adorateur de Debussy que je suis depuis la plus rendre enfance, toucher à ces merveilles que sont les Préludes de Claude Debussy fut un cas de conscience.

Le séduisant quatuor avec flûte, avec son trio à cordes, permet à un orchestrateur de métier d'infin ies nuances et dégradés : quatre instruments virtuoses, souvent polyphoniques, aux nombreuses irisations de timbre...

Cependant, nous n'avons aucun modèle chez Debussy lui-même d'un tel travail, sinon son Quatuor à cordes (très antérieur) et sa Sonate pour flûte, alto et... harpe !

Sans ajouter une harpe (qui possède l'étendue du piano), impossible d'imaginer La Cathédrale Engloutie ou La Terrasse des audiences du clair de lune ... les résonances graves du piano, si poétiques, quasi magiques, ne pourraient être traduites par quatre instruments non résonants.

J'ai donc dû choisir peu de Préludes, ne voulant pas trahir Debussy.

Après une écoute intérieure très exigeante, et en me permettant, à la rigueur, quelques brèves octaviations de l'extrême-grave du piano, je me suis limité à six, trois dans chaque livre:
1er livre :
- Des Pas sur la neige (n° 6)
- La Sérénade interrompue (n° 9)
- Minstrels (n° 12)
2e livre:
- Bruyères (n°5)
- Hommage à Sir Pickwick PPMPC (n° 9)
- Canope (n° 10)

Très vite, j'ai compris que partir du son-piano était une erreur; il valait mieux imaginer le Debussy des années 1910 orchestrant ces pièces pour une grande formation (du type Ibéria ou Jeux), puis réduire pour un petit orchestre de quatre instruments.

D'où l'emploi de batteries (même à la flûte), de trémolos, de doublures étranges pour simuler les timbres absents, créer des illusions de polyphonie, si prisées des orchestrateurs français.

J'espère n'en avoir pas abusé; j'ai essayé de mettre dans ces transcriptions toute l'imagination - tous les sons improbables - que Debussy aurait lui-même recherchés.

Alain WlMER

Contenu de l’ouvrage

Détails
Code EAN 9790043100690